Quitter le forum et retourner au site

ESXi ? La première dose est toujours gratuite...

Lieu "à la mode" pour discuter et débattre sur les logiciels libres, les distributions linux, etc...
Avatar de l’utilisateur
le Manchot Masqué
Administrateur du site
Messages : 724
Inscription : lun. 26 mai 2008, 21:05
Distribution : Debian, Ubuntu
Niveau : Moitié plein !
Localisation : Guebwiller

ESXi ? La première dose est toujours gratuite...

Message par le Manchot Masqué »

Ceux qui font de la virtualisation connaissent sans doute ESXi, un hyperviseur propriétaire qui était jusqu'ici gratuit, et qui passe donc en payant, à la grande joie de ceux qui croyaient naïvement avoir une petite solution sympa pour leur infrastructure...
Cf. https://www.linformaticien.com/magazine ... -esxi.html
Une fois encore, le schéma classique du dealer de drogue se vérifie pleinement ! D'abord offrir la gratuité apparente, habituer les gens à des outils privateurs de liberté, puis un beau jour, passer à la caisse sans prévenir, et ramasser le pognon ! D'un côté, on pourra difficilement fustiger une société commerciale pour vouloir gagner de l'argent... De l'autre, c'est surtout les gens trop crédules, qui ont habitué leurs confrères à des outils fermés, qui en seront pour leur frais, et qui vont devoir trouver d'autres solutions - libres peut-être ?
Car heureusement pour nous : nous n'avons aucun soucis à nous faire côté GNU/Linux !
Outre XEN sous OS libre, on pensera bien entendu à KVM, intégré au noyau Linux, offrant d'excellentes performances, très souple, permettant de créer des VM en ligne de commande et en série, de transférer des VMs entre nœuds de calcul, etc...
Qui plus est, KVM propose de très très nombreux environnements de gestion, dont Proxmox et virt-manager, en mode graphique, sont les plus connus.
Mais en fait, il en existe tellement d'autres bien plus discrets... Cf. https://www.linux-kvm.org/page/Management_Tools pour les plus curieux !
Bref, on ne peut qu'espérer que ce choix de ESX fasse un peu plus réfléchir les directions informatiques.
Répondre