Le cheval de Troie solidatech

Lieu "à la mode" pour discuter et débattre sur les logiciels libres, les distributions linux, etc...
Avatar de l’utilisateur
le Manchot Masqué
Administrateur du site
Messages : 532
Inscription : lun. 26 mai 2008, 21:05
Distribution : Debian, Ubuntu
Niveau : Moitié plein !
Localisation : Guebwiller

Le cheval de Troie solidatech

Message par le Manchot Masqué » lun. 16 nov. 2020, 09:57

Cf. article de l'April https://www.april.org/solidatech-un-pro ... associatif.
Je n'ai jamais voulu en parler dans les éditos, considérant que c'est faire de la pub gratuite aux ateliers du bocage, mais je n'en pense pas moins.
Et je peux en témoigner : effectivement, les GAFAM bradent leurs logiciels aux associatifs pour empêcher qu'ils aillent vers le Libre, pourtant bien moins cher à l'achat et à l'utilisation, et tout aussi efficace ! Et malheureusement, ça marche.
D'abord parce que bon nombre de décideurs n'ont aucune connaissance dans les logiciels libres, et donc aucune base réelle pour juger des avantages et inconvénients des solutions.
Ensuite parce que les organismes publics français, en relation avec ces mêmes associatifs, sont complètement minés par Microsoft de l'intérieur, et il suffit de voir la qualité minable des documents transmis pour s'assurer du niveau de bureautique infâme qui règne dans le secteur public. La qualité des attestations COVID officielles parle d'elle même : du bricolage.
Enfin parce qu'en milieu professionnel associatif, il y a toujours un complice dans la machine pour imposer un logiciel privateur de liberté qui ne fonctionne que sous windows - et ce même si on trouve un équivalent multiplateforme libre à côté ! J'ignore si ces types sont payés pour leurs conseils ou s'ils touchent des pots de vins côté apport d'affaires, mais pour en avoir déjà croisé quelques uns, le fait est que ce sont de très beaux parleurs, généralement bien plus commerciaux que techniciens ou ingénieurs.
Quant au label Emmaüs, il faut s'en méfier : chaque communauté est en fait indépendante. Donc pas la peine de taper sur les communauté Emmaüs en général. Les ateliers du bocage sont effectivement le larron de microsoft en France - cela étant, j'imagine qu'il y a des structures équivalentes dans chaque pays membre de l'UE... Comme toujours, le problème vient d'en haut (souvenez-vous du minage de Munich), et depuis 2007, le soutien politique à nos logiciels libres s'est résumé à des déclarations d'intention sans lendemain ! Gauche droite ou extrême - tous les mêmes ! Cela étant, même si un politique français avait aujourd'hui l'intention réelle et volontaire de favoriser le Libre, il ne pourrait même pas le faire en raison des traités européens - ce que j'ai déjà moult fois expliqué...
L'April crève là une bulle. Et j'espère que ça réveillera quelques consciences. En tout cas, je vois de plus en plus d'argent public partir direct chez les GAFAM pour rien. Et la location de logiciels qui s'impose ne fait qu'amplifier ce phénomène.

Répondre